Disney, Walt (Classiques d’Animation Disney)

Disney, Walt (Classiques d’Animation Disney)

Les classiques d’animation de Walt Disney regroupent deux genres décrits dans d’autres sections à savoir celles du conte et de comédie musicale.

Qu’ils soient composés de prises de vue réelle (comme Mary Poppins) ou entièrement en images animées (Blanche Neige) ces longs métrages se caractérisent pas une structure narrative d’un conte où des chansons apportent de l’emphase à une information importante, qu’elle soit d’ordre relationnelle (déclaration, évolution, changements dans une relation), pour mettre en exergue une tension (un choix à faire) ou souligner l’importance d’un choix fait.

Caractéristiques :

  • Les classiques Disney inventent rarement des histoires originales mais revisitent des classiques en modifiant certains éléments pour les rendre plus divertissants :
    • les personnages sont des animaux (Robin des Bois, Le Roi Lion[1], etc.)
    • la fin tragique est modifiée (la petite sirène, etc.)
    • le lieu de l’action est changé pour coller aux personnages ou à l’univers souhaité (la princesse et la grenouille[2], etc.)
  • Présence de scènes parfois rudes pour le jeune public (mort de la mère de Bambi, la mort de Mufasa, la colère du père d’Arielle, traque de la Bête, etc.). Ces scènes sont primordiales, par contraste, elles mettent en valeur les scènes de bonheur en évitant un lissage des émotions.
  • Insertion de parties chantées (voir catégorie comédie musicale).
  • Vision manichéenne du monde (le bien VS le mal), souvent incarnée par des êtres liés les uns aux autres par de forts liens (frères, sœurs, parents, amis, proches conseillés, …)

Films références :

Une fois n’est pas coutume, la liste Wikipédia des classiques d’animation Disney explique correctement les films qui sont compris dans cette rubrique,

[1] Le Roi Lion est en fait Hamlet de William Shakespeare. Tous les éléments ne sont pas repris (la mère de Simba n’est pas remariée ou du moins pas explicitement à Scar). Mais de nombreux éléments sont détournés et permettent des clins d’œil à l’œuvre originale. Par exemple, Mufasa dans les étoiles qui parlent à son fils fait référence à la scène du spectre dans Hamlet. De même, l’épisode du théâtre dans le théâtre est repris par le singe qui offre un spectacle de marionnettes.

[2] Inspiré d’une nouvelle des frères Grimm, Disney l’a transporté à la Nouvelle Orléans.