fbpx

Audiard, Michel

Audiard, Michel

Auteur(e) : Paul Michel Audiard, France, 1920-1985.

Bien qu’ayant réalisé certains de ses films, ce sont ses dialogues qui sont restés célèbres et ont marqué l’histoire du cinéma francophone.

Remarques :

Pas de thématique à proprement parler et c’est important de le comprendre. On restreint – et en improvisation d’autant plus – trop souvent Audiard à une parodie des Tontons flingueurs (univers de bandits). S’il est vrai que d’autres films sont dans cet univers comme Le Cave se rebiffe, ce n’est qu’une partie des dialogues qu’il a écrits (voir d’ailleurs l’excellent Un singe en hiver pour agrandir ses références).

Eléments constitutifs :

  • Le style Audiard est un mélange de langage imagé entendu dans la rue ou dans les bistrots du 14e arrondissement de Paris et de sa culture littéraire. Les personnages qui “parlent l’Audiard” s’embarquent dans des tirades qui mêlent argot, humour moqueur et périphrases pour la plus grande joie de ses interprètes et du public (1).

A voir :

Le Cave se rebiffe de Gilles Grangier (1961)

Un singe en hiver d’Henri Verneuil (1962)

Les Tontons flingueurs de Georges Lautner (1963)

Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas, mais … elle cause ! de Michel Audiard (1969)

Garde à vue de Claude Miller (1981)

Autres :

Attention, souvent les équipes s’affairent tellement à trouver le bon mot, la bonne formule “à la Audiard” que finalement l’histoire est ratée. Je vous conseille donc dans un premier temps de poser l’univers, l’intrigue et les personnages et vous verrez que les envolées verbales viendront plus facilement et auront plus de force puisqu’elles s’inscriront dans cet univers.


(1) Michel Audiard, Allociné : http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne-31194/biographie/ Consulté le 7 août 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.